Améliorez vos portraits – Correctement gérer l’exposition de l’image dans un portrait (1)

Améliorez vos portraits – Correctement gérer l’exposition de l’image dans un portrait (1)

17 février 2014-164214-2

 Cet article est la suite de la série commencée ici, et que vous pourrez retrouver toutes les semaines, ayant pour but de vous aider à faire de meilleures photos. Le thème que je vais développer est un thème qui m’est cher : le portrait. Souvent vu, à tort, comme un exercice facile, ces quelques trucs vont vous aider pour améliorer votre pratique du portrait photo.

Tous les trucs et astuces donnés sont destinés aux débutants. Comme toutes les règles elles ne sont valables qu’un temps, et en améliorant votre pratique, vous comprendrez les raisons qui sous-tendent ces règles. Une fois cet apprentissage technique et formaliste dépassé, j’espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à aller au-delà, et que vous ferez de très grandes photos !

 Mais procédons par étapes. Avant de réussir de grandes photos, voici quelques trucs pour réaliser, à coup sûr, de bonnes photos.

 Nous n’aborderons pas dans cet article les techniques d’éclairage pour les portraits studio. Nous en reparlerons dans d’autres (beaucoup d’autres) articles, tant le sujet est vaste.

Notions sur l’exposition

Correctement exposer une photographie, c’est s’assurer qu’elle ne soit ni trop sombre, ni trop claire. Cet élément a une grande partie subjective, et fait appel à la sensibilité artistique de chacun. Certains aiment des photos légèrement claire, alors que d’autres vont préférer leurs images plus sombre, plus contrastée. Toutefois, au delà des préférences de chacun, une photo doit permettre de voir le sujet l’image, qu’elle soit claire ou sombre.

Quelques éléments techniques au préalable. On ne peut voir que grâce à la lumière. La lumière est réfléchie par les objets qui nous entourent, et c’est cette réflexion de lumière que nous percevons. Nous ne percevons que des réflexions de cette lumière, qu’elle provienne du soleil ou d’une lampe. Cette notion de réflexion est très importante pour avoir une balance de blanc correcte (nous en reparlerons). L’appareil photo fonctionne de la manière.

Quand on prend une photo, lorsque l’on appuie sur le déclencheur, on laisse entrer la lumière jusqu’au capteur (ou pellicule – le procédé est le même) par l’intermédiaire de l’objectif. Le procédé de captation de la lumière ne prend qu’une image par déclenchement, à la différence d’un œil qui voit en continu, ou d’une vidéo qui enregistre en continu aussi.

Correctement exposer une photo suppose que l’on voit correctement le sujet de votre image. Ne pas faire une photo trop sombre, ni une photo trop claire, trop pâle. Il faut choisir un réglage adapté aux conditions de lumière du sujet que l’on veut photographier, pour avoir une image correcte. L’exemple du contrejour est parlant : lorsque l’on prend une photo en intérieur, un portrait de famille avec en fond une baie vitrée par exemple. Un contrejour c’est quand le jardin en fond est correctement exposé (on voit les détails du jardin, les fleurs, la table de jardin, etc.) mais les personnes que l’on voulait photographier sont sombres, dans l’ombre. C’est une mauvaise exposition. On parle dans ce cas d’une sous-exposition. Il n’y avait pas assez de lumière pour le sujet de l’image, la famille. Ce sont les réglages automatiques de l’appareil qui viennent vous proposer un réglage qui n’est pas adapté à votre sujet, mais à son arrière plan. Le fait de choisir un cadrage pertinent peut aider l’appareil à comprendre quel votre sujet. Le calcul mathématique de la surface occupée par vos modèles et celui du fond, dans le cas d’un contrejour, fait apparaître à votre appareil photo que le fond est plus important que vos modèles (en surface). Il peut être opportun dans ces situation de changer de cadrage, et centrer plus sur modèles, et mettre plus en avant le sujet de votre image.

Maîtriser ses réglages

Parfois, le cadrage choisi, très large (une famille très nombreuse, par exemple), est pertinent à moins de couper quelqu’un hors du cadre. Le fond, le jardin en arrière dans mon exemple est plus important en surface que la famille que vous voulez photographier. Vous pouvez réussir votre image, sans contrejour, en rapprochant votre plan – zoomer, pour que l’appareil vienne vous proposer un réglage plus adapté, et lorsque le réglage vous semble bon, appuyer à mi-course du déclencheur. Ce manœuvre aura pour effet de « garder » le temps de votre appui sur le déclencheur, les bons réglages. En maintenant appuyé à mi course sur le déclencheur, vous pouvez dé-zoomer et revenir à votre cadre initial. Vous ne serez plus en contre jour, et la famille que vous voulez photographier sera correctement exposée. Les visages seront visibles et reconnaissables.

Gardez à l’esprit cette opération – appuyer à mi course. Nous en reparlerons lors de la mise au point.

Notez maintenant que votre image, là où vous vous aviez les détails du jardin parfaitement visible, ne le sont plus. Ils sont beaucoup trop clairs : ces détails sont surexposés. Tant que le sujet est visible, ce n’est pas grave, au contraire. Le fait de moins voir les détails du fond met en avant les modèles que vous vouliez photographier.

Mon exemple d’un contrejour est parlant, mais est également le cas d’école pour appréhender ce qu’est l’exposition correcte. En définitive, c’est celle que le photographe a choisi pour sa photo. L’appareil va proposer un réglage, mais c’est au photographe de décider si ce réglage convient. Vous pouvez, au gré de votre créativité, choisir volontairement de sous-exposer ou de surexposer une image. C’est un moyen de mettre en valeur le sujet de votre image -un portrait- en sous-exposant ou en surexposant le fond. Par ce moyen, vous allez gommer les détails du fond qui peuvent parfois être dérangeant, selon les possibilités que vous offrent votre appareil, et votre image, en les plongeant dans les noirs (sous-exposition) ou les blancs (surexposition).

L’exemple ci dessus est un exemple de sous-exposition du fond. Le sujet est mis en valeur par la lumière, dirigée uniquement vers lui, sans illuminer le fond.

Une réponse sur “Améliorez vos portraits – Correctement gérer l’exposition de l’image dans un portrait (1)”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.